Lucie LEDOUX psychothérapeute, le blog

Prendre RDV
Lucie Ledoux

Le stress au travail

Publié le : 13/09/2021

Qu'est-ce que le stress ?

Quelles sont les sources de stress au travail ?

Quels sont les risques ?


Le stress au travail

Un état de stress survient lorsqu'il y a un déséquilibre entre la perception qu'une personne a, des contraintes que lui impose son environnement, et la perception qu'elle a des ses propres ressources pour y faire face.

Lorsque que le stress est de nature psychologique, il affecte la santé physique, le bien-être et la productivité de la personne qui le vit.

Au travail, on entend et on différencie le "bon" stress, du "mauvais" stress. Or, d'un côté comme de l'autre, il y a un phénomène d'adaptation de l'organisme rendu nécessaire par l'environnement.

En revanche, il est important de distinguer le stress aigu du stress chronique, qui ont des effets différents sur la santé. En effet, l'état de stress chronique est une réponse de notre corps à une situation qui s'inscrit dans la durée, quand ce qui nous est demandé dans le cadre professionnel. En effet, si l'état de stress n'est pas une maladie en soi mais par son intensité et sa durée, il peut menacer la santé physique et mentales des personnes.

Dans une première phase, l'organisme se prépare au combat ou à la fuite. Cela s'exprime par des phénomènes physiologiques, comme l'augmentation de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle, la baisse des  niveaux de vigilance et de la température corporelle. Peu de temps après la première phase, l'organisme entre en résistance en libérant du sucre dans l'organisme, pour apporter l'énergie nécessaire aux muscles, au coeur et au cerveau et y maintenir un apport constant en glucose.

Si la situation stressante se prolonge encore ou s'intensifie, les capacités de l'organisme à s'auto réguler peuvent être débordées et devenir inefficiente : l'organisme est totalement submergé !

Des symptômes d'ordre physiques, (troubles de sommeil, de l'appétit sensations d'oppression), émotionnels (angoisse, tristesse, mal-être, crise de larmes ou de nerfs), intellectuels (manque de concentration, difficultés à prendre des initiatives ou de décisions) apparaissent. Ces symptômes entraînent le recours à des produits calmant ou excitant comme le café, le tabac, l'alcool les somnifères et les anxiolytiques.

Si la situation de stress se prolonge encore, les symptômes s'aggravent voire s'installent entraînant des altérations irréversibles de santé  physiques (hypertension artérielle, prise de poids, résistance à l'insuline, maladies cardiovasculaires) ou psychiques (dépression et anxiété) ou des modifications durables de répondre à de nouvelles situations de stress.

La prévention du stress ?

Une première approche consiste à combattre le risque en agissant sur les facteurs qui provoquent le stress pour les éliminer ou les réduire. Elle est centrée sur le  travail et son organisation, en mettant en place des actions dans le cadre d'une démarches de prévention.

La deuxième approche consiste à réduire les conséquences du stress sur les personnes, soit par une gestion individuelle su stress (renforcement de la résistance des salariés au stress), soit par une prise en charge des personnes en souffrance par une réponse d'urgence, une prise en charge médicale et thérapeutique afin que leur état ne se détériore pas davantage. Notamment en situation grave tel que le harcèlement, de violence suicide sur le lieu de travail.

D'après les articles de l'INRS(Insitut National de Recherche et de Sécurité)


Retour